Valérie Andanson

Valérie Andanson

Porte parole

Valérie Andanson, 57 ans, est née dans la Creuse selon son état-civile, en réalité, elle voit le jour à 10 000 kilomètres de là, à l’île de la Réunion. Ce passage de sa vie a été rayé, comme par magie. Et depuis, elle souffre de cette perte partielle d’identité. 

De 1963 à 1982, 2150 enfants Réunionnais ont été déplacés de force en France, dans les départements victimes de l’exode rural, sous l’impulsion de Michel Debré, alors député de la Réunion. Ces enfants déracinés, on les appelle les « enfants de la Creuse », et Valérie Andanson en fait partie également.

Aujourd’hui porte-parole de la Fédération des Enfants Déracinés des départements et régions d’outre-mer, elle a un objectif en tête : « retrouver nos racines après des exils forcés. »
La FEDD est constituée en 2015, sous l’impulsion de différentes associations « Rasinn Anler  », « Couleur Piment Créole » et «  Les Réunionnais de la Creuse », puis en 2019 par « Rasine Kaf » .  Les quatre associations ont alors décidé de se fédérer afin de défendre leurs valeurs identiques, mettre ensemble ce qui leur est commun : le combat à mener contre cet exil forcé, parler d’une seule voix face aux enjeux majeurs, développer leurs solidarités et faire reconnaître l’histoire des enfants.
 

À venir